Green Life 5 produits à bannir de chez soi - Ma Healthy Tendency

Hello tout le monde !

Aujourd’hui, j’ai envie d’écrire un article sur un sujet qui me tient à coeur: l’engagement vers une vie plus green, une green life.

Je ne sais pas vous, mais personnellement, j’essaie au quotidien, d’identifier les produits qui sont susceptibles de ne pas être bons pour ma santé et/ou pour l’environnement.

Puis, je tends à les remplacer par d’autres produits plus sains et plus green.

Je ne dis pas que les produits que j’utilise en substitut sont parfaits. Malheureusement, rien ne l’est, pas même nous, hein 😝.

Mais l’important pour moi est de minimiser l’impact sur l’environnement et sur ma santé.

J’ai donc voulu partager avec vous une liste de 5 produits que j’ai décidé de virer de chez moi ! 🔚

Je vous explique pourquoi et vous parle des produits de substitution que j’utilise.

Bien entendu, je ne considère pas cet article comme providentiel, vous êtes libres de consommer ce que vous voulez. 😊

Je souhaite juste partager mes conseils, et je suis à votre écoute si, vous aussi, vous voulez partager les vôtres !

N°1 – Le papier d’aluminium

Green Life - 5 produits à bannir de chez soi - Papier Aluminium Copyright 422737 / Pixabay
422737 / Pixabay

Si votre famille est comme la mienne, vous avez dû côtoyer le papier d’aluminium depuis votre enfance !

A la maison, on utilisait tout le temps du papier d’alu. On cuisinait avec au four, on congelait la nourriture avec et on emballait nos sandwich dedans pour nos pique-nique du dimanche !

Jusqu’au jour où on a commencé à entendre plusieurs controverses à son sujet et à s’intéresser de plus près à sa composition.

Je ne l’utilise plus du tout pour 2 raisons:

√ Il pénètre dans certains aliments:

L’Autorité Européenne de la Sécurité Alimentaire informe sur le fait que la nourriture qui entre en contact avec l’aluminium, peut en contenir des traces. Cela peut être le cas si la nourriture est emballée, qu’elle est cuite ou qu’elle est en contact avec des ustensiles ou des récipients de cuisine en aluminium.

Green Life - Papier d'aluminium - Ma Healthy Tendency
RitaE – Pixabay

Le papier d’aluminium a tendance à pénétrer dans certains aliments, surtout lorsqu’il est soumis à une forte température.

Donc, notamment lorsqu’on l’utilise pour cuire nos aliments au four (par exemple, pour faire des papillotes).

Une étude menée par l’Université Américaine de Sharjah et l’Institut du Pétrole d’Abou Dhabi, aux Emirats Arabes Unis, a conclut que l’aluminium pénètre plus facilement les aliments acides.

♦ A titre indicatif:

D’après un avis de l’EFSA (European Food Safety Authority) concernant la sécurité de l’aluminium dans l’alimentation, « une dose hebdomadaire tolérable (DHT) a été établi par des scientifiques. Elle a été fixée à 1mg/kg de poids corporel par semaine. »

Après plusieurs études faites en France, au Pays Bas, au Royaume-Uni et en Suède,  « l’exposition alimentaire moyenne chez les adultes varie de 0,2 à 1,5 mg par kilo de poids corporel par semaine. Chez les enfants et les jeunes, les taux d’exposition les plus élevés s’échelonnent de 0,7 à 2,3 mg par kilo de poids corporel »

Ce qui n’est pas très rassurant…

√ Il n’est pas bon pour l’environnement:

La production de l’aluminium est un désastre pour l’environnement.

L’aluminium est produit à partir de l’extraction d’un minerai: la bauxite, extraction qui est très énergivore.

Green Life - 5 produits à bannir de chez soi - Copyright alexaschmitz - Pixabay
alexaschmitz – Pixabay

De plus, sa production pollue les rivières. Je ne sais pas si vous avez déjà vu des images de « boues rouges » qui dévalent des rivières? (voir ci-contre)

Ce sont les déchets issus de la transformation de bauxite en alumine, puis en aluminium.

Ces « boues rouges » contiennent des produits très toxiques pour l’environnement. Ce problème touche surtout les pays en développement qui n’ont aucune législation sur le recyclage comme la Chine, le Brésil, le Vénézuela.

Ce sont d’ailleurs dans ces pays qu’est concentrée la production d’aluminium, car le prix de l’énergie est très bas.

Bref, l’aluminium n’est pas bon pour l’environnement, ni pour notre santé, alors autant le virer non?

♥ Par quoi je le remplace?

Il est super facile de remplacer le papier d’aluminium par du papier de cuisson végétal par exemple.

Green Life - 5 produits à bannir de chez soi - Copyright ponce_photography - Pixabay
ponce_photography – Pixabay

Que ce soit pour cuire les aliments dessus, ou en faire des papillotes. Cela convient parfaitement.

Pour emballer les produits, je préfère utiliser des boîtes en plastique sans BPA.  

Et je vais très prochainement me mettre à switcher mes boîtes en plastique par des boîtes en verre et bocaux.

J’ai déjà commencer avec mes superfood, si vous avez lu mon article sur les meilleurs bocaux de conservation Body&Fit.

Pour congeler, pour le moment, j’utilise encore des sacs congélations qui ne sont pas top pour l’environnement…

J’essaie de trouver des contenants sans BPA dont les couvercles résistent au congélateur… alors si vous avez un modèle à me proposer, je suis preneuse ! 😃

N°2 – Les Cotons-Tiges

Green Life - 5 produits à bannir de chez soi - Cotons Tiges - Copyright MabelAmber - Pixabay

Voilà 6 mois que je n’utilise plus de cotons-tiges et n’en achète plus.

Les raisons:

√ L’impact écologique:

Depuis que j’ai vu les désastres que causent les cotons-tiges sur les animaux et l’environnement, je les ai rayé de ma liste de courses.

En effet, les cotons-tiges étant trop petits et trop fins, ils passent au travers des grilles de filtrage dans les stations d’épuration et les centres de tri

Green Life - 5 produits à bannir de chez soi - Cotons Tige - Copyright Wild0ne - Pixabay
Wild0ne – Pixabay

Donc, hop, direction les mers et les océans. Cela, en plus de polluer, est dangereux pour les animaux aquatiques et les oiseaux qui les prennent pour de la nourriture.

Les cotons-tiges en plastique vont d’ailleurs être retirés de la vente en 2020. 

Seuls les bâtonnets biodégradables seront autorisés…

√ Pas top pour la santé:

Ma soeur qui était médecin nous le disait tout le temps: le coton-tige ce n’est pas bon pour les oreilles.

Et, elle avait raison ^^ . Les ORL rappellent souvent que les cotons-tiges sont trop fins et qu’ils poussent le cérumen vers le fond. Ce qui risque au final d’obstruer le conduit auditif.

♥ Par quoi je les remplace?

Green Life - Oriculi en bambou Lamazuna - Ma Healthy Tendency

Au final, après avoir lu plusieurs articles sur le sujet, j’ai opté pour l’Oriculi en bois, qui vient curer l’oreille et non pousser le cérumen vers le fond.

Il existe aussi des cure-oreilles en métal pour ceux qui préfèrent.

J’ai choisi l’Oriculi en bambou de la marque Lamazuna qui est très bien, je l’ai acheté sur le site Brindilles.fr 

N°3 – Les aérosols

J’ai aussi décidé de ne plus utiliser de déodorant ou même de laque en aérosol. Pourquoi?

√ Risque sur la santé:

Le problème de l’aérosol est qu’il favorise l’inhalation de composés qui ne sont pas faits pour être respirés. Normalement, il est indiqué sur le mode d’emploi des déodorants en aérosol qu’il faut les appliquer dans une zone aérée et non confinée.

Green Life - 5 produits à bannir de chez soi - Aérosol spray - Copyright 955169 - Pixabay

Sauf qu’il est rare qu’on aille se mettre du déodorant sur son balcon ou qu’on ouvre toutes les fenêtres de la maison. Généralement on le fait dans sa petite salle de bain ou sa chambre, non?

Lorsque l’on « pschitt » son déodorant, des fines particules restent en suspension et peuvent être inhalées ou aller directement dans nos yeux ou sur notre peau.

Les risques sont donc des troubles respiratoires (tels que l’asthme), des migraines ou des problèmes de peau (type eczéma) chez les personnes sensibles.

√ Dangereux pour nous et l’environnement:

Les aérosols sont composés au moins d’un produit actif, d’un solvant et d’un gaz propulseur. Cette forme sous pression est particulièrement dangereuse au contact de fortes chaleurs. On évite les aérosols lorsque l’on a des enfants notamment…

Green Life - Recyclage - Copyright ElisaRiva - Pixabay

Les substances que libèrent beaucoup d’aérosols (composés organiques volatils) sont nocives pour l’environnement car elles contribuent au réchauffement climatique (même si leur contribution est un faible pourcentage).

Désormais, une signalétique informe sur le risque de pollution à la fois extérieure et intérieure (de A+ pour le moins polluant à C pour le plus polluant)

Question recyclage, les aérosols n’ont pas la palme d’or des plus faciles à recycler. Il faut bien faire attention aux étiquettes car certains aérosols (notamment de peinture ou tout produit inflammable) peuvent être considérés comme des Déchets Industriels Dangereux (ils sont identifiables par une jolie tête de mort sur leur boîtier💀)

En gros, pas gégé pour une green life….

♥ Par quoi on les remplace?

Personnellement, j’utilise un déodorant à pulvérisation sans gaz et sans aluminium aux huiles essentielles de la marque Déovert (lire mon article sur ce déodorant ici).

Même s’il est en spray et que des gouttes peuvent rester en suspension, l’avantage est que le produit lui-même est plus sain grâce à ses huiles essentielles (si on les supporte !)

Green Life - Déodorant Deovert - Ma Healthy Tendency

 

De plus, il ne contient pas de gaz dangereux pour l’environnement et se recycle plus facilement.

Enfin, il ne nécessite qu’une ou deux pulvérisations par aisselles par jour, on en met beaucoup moins car l’huile est très concentrée.

Sinon, il est aussi bien d’opter pour un déodorant à bille, à condition qu’il ne contienne pas d’aluminium.

N°4 – La Pierre D’Alun

Attention à la pierre d’alun ! Je ne sais pas si vous vous êtes penchés sur la question, mais un grand débat converge autour d’elle.

La pierre d’alun est utilisée depuis l’Antiquité et très prisée depuis quelques années comme déodorant bio pour plusieurs raisons. Elle est vue comme économique, écologique, elle ne tâche pas les vêtements, et est efficace pendant 24H…

Green Life - 5 produits à bannir de chez soi - Pierre d'Alun - Ma Healthy Tendency

Déjà, il faut faire attention à l’appellation de la pierre d’alun car on en trouve 2 catégories:

-la pierre d’Alun dite naturelle (minérale): 

Elle est composée de potassium d’alum (présente dans la nature). Ce n’est pas le minerai à l’état pur bien entendu, elle est purifiée et recristallisée (elle est partiellement translucide).

-la pierre d’Alun dite de synthèse: 

Elle est composée d’ammonium d’alum qui sont obtenus par synthèse (il faut éviter aussi les produits contenant du chlorhydrate d’aluminium).

La 2ème version est bien entendu la plus dangereuse pour la santé, il vaut mieux opter pour la 1ère version en regardant l’étiquette. 

Le soucis est que la pierre d’alun minérale libère de l’hydroxyde d’aluminium.

Des études affirment que l’alun minéral ne traverserait pas la peau car la sueur ne serait pas suffisamment acide pour dissoudre l’alun minéral. Et que par conséquent, le passage transcutané des sels d’aluminium serait impossible. 

Mouais, moi perso, à partir du moment où un produit contient de l’aluminium, je préfère m’en passer (raisons évoquées plus haut dans le N°1 – Le Papier d’Aluminium)

♥ Par quoi on la remplace?

Une règle d’or: privilégier les déodorants sans aluminium.

Sachant que lorsque l’on applique le déodorant sur l’aisselle après rasage, un déodorant contenant de l’aluminium est doublement dangereux.

Pour mon choix préféré de déodorant, se référer au N°3 – Les Aérosols

Attention: si les déodorants classiques sont labellisés Cosmébio lorsqu’ils ne comportent pas de chlorhydrates d’aluminium, cela ne s’applique pas encore à la pierre d’alun naturelle. Elle peut très bien être labellisée Cosmébio et contenir des sels d’aluminium…

Regardez donc bien les étiquettes !

N°5 – Les Plats tout préparés

Mon dernier de la liste et pas des moindres: je fais la guerre aux plats préparés.

Green Life - 5 produits à bannir de chez soi - Plats préparés - Picard
Picard

Alors je ne vais pas vous mentir, j’étais une adepte il y a quelques années de plats tout fait.

Par flemme, manque de temps, pour le midi ou le soir, c’est la solution de facilité.

Tiens, un riz cantonnais, un poulet curry ou encore un hachis parmentier à mettre au micro-ondes, et hop: bon appétit !

Pourquoi j’ai viré les plats tout fait de ma cuisine?

√ Pour ma santé:

Quand on regarde de plus près l’étiquette d’un plat tout fait, on prend peur. Voici les principaux dangers:

→ Trop caloriques: 🔝

Les plats tout préparés contiennent souvent trop de graisses, utilisées comme exhausteurs de goût, et donc sont hautement plus caloriques que des plats faits maison. Ils contiennent également souvent beaucoup de sucre, qui est utilisé pour cacher la présence de sel. (Attention: les plats minceurs, light, zéro calories ne sont pas meilleurs élèves pour la santé! )

→Trop d’additifs: 💉

Excès de sel, édulcorants, colorants, conservateurs, exhausteurs de goûts. C’est la fête aux additifs !

A cause de tous ces additifs, les plats préparés sont donc beaucoup moins nutritifs et perdent de leurs vitamines, fibres,… Bien que désormais, les plats préparés soient plus encadrés qu’auparavant, il faut tout de même bien lire les étiquettes.

→Explosion de l’Index Glycémique: 💣

La transformation des aliments provoque une transformation de l’IG (Index Glycémique). Ce qui fait exploser notre production d’insuline (risque de diabète, de prise de graisse viscérale, vieillissement de l’organisme,…).

Par exemple, contre toute attente, il n’est pas très sain de manger trop de galettes de riz (le riz est transformé).

→ Utilisation d’huile de tournesol: 🌻

Les plats préparés font beaucoup appel à l’huile de tournesol, à cause de son faible coût.

L’huile de tournesol est très riche en Oméga-6, qui est un acide gras pro-inflammatoire lorsqu’il est trop présent dans l’organisme.

Au contraire, l’huile d’olive est bonne pour la santé, mais plus chère donc très peu utilisée dans les plats tout préparés (même dans les soit disant « ratatouille à l’huile d’olive » ou « sardine à l’huile d’olive).

→ Présence d’acides gras trans industriels: 🏭

Ces acides gras se forment suite à un processus industriel utilisé pour augmenter la durée de conservation des aliments.

Ces acides gras trans industriels créent à forte dose des problèmes cardiovasculaires.

→ L’argument ultime: le prix 💲

On me dit souvent « oh mais tu mange bio et tu cuisine, ça coûte trop cher » !

Mais alors là, je vous arrête tout de suite. Oui, bien-sûr, les produits bio, les fruits, les légumes, et la viande sont chers. Mais encore faut-il savoir ce que l’on achète et en quelle quantité.

Je compte prochainement vous faire un article sur ma routine nutrition & courses dans lequel je m’attarderais plus sur la question.

En tout cas, je peux vous dire que je dépense autant en courses, voir moins, qu’à l’époque où je ne mangeais pas sain, pas bio, que je ne cuisinais pas et que j’achetais des plats tout préparés.

√ Pour l’écologie:

Les plats tout préparés sont toujours vendus dans un tas d’emballages: des cartons et couverts pour le marketing, des barquettes, du film plastique en veux tu en voilà.

Cela engendre trop de déchets. Je préfère acheter mes fruits, légumes, ma viande emballés dans des papiers, si possible recyclés.

♥ Par quoi on les remplace?

Vous l’aurez deviné, on les remplace par des plats faits maison.

Lorsque je fais un plat maison, j’achète uniquement les ingrédients dont j’ai besoin et je fais un plat pour 6 voir 8 personnes alors que nous ne sommes que 2 à la maison.

Green Life - Plat fait maison - Copyright TerriC - Pixabay

Je paie le même prix pour faire ce plat que si j’achetais deux plats individuels tout préparés. Et il nous en reste pour quelques jours !

De plus, on sait ce que l’on met dans nos plats faits maison. Pas de risque de se retrouver avec de la viande de cheval dans ses lasagnes maison par exemple (lol)

Enfin, en cuisinant nous-mêmes, on contrôle les doses de sel, de sucre, de graisse que l’on met dans notre plat. Ainsi, on contrôle notre apport énergétique et notre santé.

Bien entendu, rien n’empêche une fois de temps en temps d’opter pour un plat préparé par manque de temps. Veillez à bien regarder les ingrédients !


Voilà les loulous, mon article touche à sa fin. Cette liste n’est bien entendu pas exhaustive (malheureusement) et ne regarde que moi ! A chacun sa liste 😜

N’hésitez pas à me donner votre avis en commentaire ! Et, à vous aussi, dresser votre liste de 5 produits que vous avez viré de chez vous !

Love ♥

Nejma de Ma Healthy Tendency

Merci aux Sources:

Améliore Ta Santé, Santé Plus Mag et le site de l’European Food Safety Authority

Bioaddict.fr et Danger-sante.org

-Nutriting.com et Mangerbouger

Cet article vous a plu ? Ne ratez pas les prochains articles ! 🙂

Inscrivez-vous à la newsletter et soyez informé de toutes les publications !


6 thoughts on “Green Life: 5 produits à bannir de chez soi”

  1. J’adore ton article ! Très instructif merci et je ne savais pas pour les coton stretch tiges 😱 bien que je me disais que ça faisais un peu bcp de déchets à la longue, je vais essayer de m’en procurer un aussi ! 😉👍 D’ailleurs une question toute bête peut être mais la dernière fois je me posais la question du papier toilette ?! 😲 existe t il des alternatives plus saines et écologique crois-tu ?
    sur tout le reste je suis à peu près comme toi j’essaie de limiter un maximum les produits tout fait par les industriels même si de temps ça nous arrive de s’en procurer par facilité tout en regardant la composition quand même 😝 ce n’est définitivement plus mon 1er choix à présent ! J’ai hâte de voir ton article nutrition et course je sens que ça va être encore très inspirant ! 😙💋

    1. Oh merci Sam pour ton commentaire 🙂
      Oui les cotons-tiges sont vraiment mauvais pour l’environnement et les oreilles 🙁 je sais que je ne regrette absolument pas le cure-oreilles perso ! en plus tu économises carrément !
      Alors le papier-toilette, c’est justement un peu plus délicat ^^ personnellement, j’opte déjà pour du papier toilette fait à base de matériaux recyclables récupérés (marque Ecodoo). certes moins doux et agréable que d’autres papier toilette quadruple épaisseur. Mais beaucoup plus écologique.
      Il existe d’autres méthodes pour bannir le papier toilette mais… faut passer la barrière psychologique quoi: tissu réutilisable à laver après chaque utilisation (…) ou encore juste le nettoyage comme dans certains pays (soit directement dans la douche soit avec des toilettes spécifiques comme au Japon)
      Encore faut-il passer le cap ^^ t’en pense quoi toi?
      Pour les plats industriels, c’est clair qu’une fois de temps en temps, c’est comme un bon fast food quoi… mais c’est sûr qu’au quotidien rien ne vaut le fait maison 🙂
      Je vais travailler sur cet article nutrition & courses et me ferais un plaisir de vous en dire plus <3

  2. J’ai reçu un mot de l’école me demandant de ne plus envelopper le gouter des loulous dans le papier aluminium … C’est bien tout le monde s’y met et remet de l’ordre. Je ne suis pas tres « green » comme tu le dit, mais je commence…c’est déjà un début

    1. ah ça c’est une très bonne chose ! C’est malheureux qu’ils aient mis autant de temps à se rendre compte des méfaits mais mieux vaut tard que jamais ! tu as raison, c’est pareil de mon côté, je suis en plein cheminement, petit à petit c’est bien de modifier ses habitudes. on contribue à petite échelle, mais si tout le monde s’y mettait, cela changerait bien des choses 🙂

  3. Perso j’utilise beaucoup la pierre d’argent, le vinaigre blanc , le savon noir et le bicarbonate de soude pour le nettoyage ménager. Au jardin je lutte contre les pucerons des haricots en semant des capucines à proximité. En cas d’invasion plus sérieuse pulvérisations savon noir+eau+quelques cuillérees de vinaigre blanc. Contre les punaises qui piquent les tomates et les feuilles de chou, blettes, rhubarbe, je pulvérise de l’eau mélangée à des huiles essentielles de menthe autour des plantes. Les punzises détestent l’odeur. Et je plante de la menthe à proximité, et des soucis près des tomates… ne pas oublier le purin d’orties et de consoude … et voilà maison bio, jardin bio! Je ne connais pas le nom des insecticides pesticides et autres herbicides chimiques, je ne les ai jamais utilisés… lol. Pour désherber de petites surfaces utiliser l’eau de cuisson des pommes de terre, le vinaigre blanc…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Contenu protégé ! Merci :)
%d blogueurs aiment cette page :