Jambes lourdes routine quotidienne

Vous aussi vous souffrez de l’effet jambes lourdes ?

Les femmes sont souvent sujettes à ce type de douleur qui, mine de rien, est assez gênante au quotidien.

Je suis bien placée pour en parler car je souffre des jambes lourdes depuis mon adolescence.

Dans cet article, j’ai donc eu l’envie de vous partager mon expérience et mes solutions pour améliorer les symptômes de façon naturelle.

Une bonne hygiène de vie et quelques petites astuces font vraiment la différence. J’espère que cet article pourra vous aider à y voir plus clair, et qui sait, à améliorer votre quotidien !

Causes des jambes lourdes

La sensation de jambes lourdes provient d’une mauvaise circulation sanguine, d’un mauvais retour veineux. Le sang stagne car la paroi des veines se dilatent, elles ont des difficultés à le renvoyer vers le coeur. On parle d’insuffisance veineuse.

Jambes lourdes

Les causes sont multiples mais il y a, déjà, une dimension héréditaire à ce problème. Personnellement, je tiens cela de ma maman (cadeau 🙂 ) et toutes mes soeurs ont le même soucis ! 🙁

Il y a également des causes modifiables liées au quotidien et à l’hygiène de vie notamment :

  • la position assise prolongée (ou la position debout prolongée) : dans les 2 cas, cela ne favorise pas la circulation sanguine. Pour la position assise, attention à ne pas croiser les jambes, cela comprime les vaisseaux.
  • la chaleur : souvent l’été, les symptômes s’accentuent car la chaleur entraine une dilatation des veines. Les bains chauds, hammams, sauna sont également à éviter.
  • le tabac : il diminue la tonicité des veines.
  • les sports à impacts : la course à pieds, les sports à forte explosivité (tennis, squash) sont un peu trop violents pour les jambes fragiles à problème. Il est préférable de privilégier la marche à pied, la natation, le yoga, l’aquagym…
  • les pantalons serrés : ils compriment les veines (retour au pattes d’eph ? ^^).
  • le surpoids : risque important d’apparition de varices, le surpoids entraine plusieurs complications physiologiques (d’autant qu’il est souvent associé à la sédentarité).

Et des causes non modifiables, en plus de l’hérédité :

  • les hormones : au cours des menstruations, de la grossesse… le taux d’oestrogène est plus élevé et entraine une dilatation des vaisseaux, le retour veineux est pénalisé.
  • l’âge : plus on vieillit, plus les veines sont affaiblies, la circulation sanguine devient plus difficile.

Symptômes

Il y a différent stades : certaines femmes vont simplement avoir des sensations de fourmillements, engourdissements, picotements… lorsqu’elles sont assises longtemps ou en fin de journée.

Pour d’autres ce sera beaucoup plus douloureux.

Personnellement, je fais partie de la deuxième team…

A une époque, j’avais tellement mal que j’en avais les larmes aux yeux ! Mes jambes ressemblaient à des poteaux EDF et j’avais des douleurs vraiment pas marrantes.

En dehors des douleurs, le phénomène chez moi est visible : j’ai des veines assez apparentes, des mollets très gonflés, des oedèmes au niveau des chevilles et des genoux. Quand je retire mes vêtements, j’ai toujours la trace de mon pantalon au niveau des mollets/chevilles.

Il ne faut pas négliger le phénomène des jambes lourdes, surtout si vous avez des veines bien apparentes et que vous avez un terrain héréditaire. Faites contrôler vos jambes par un phlébologue. A terme, des varices peuvent se former, et dans un cas plus grave, des phlébites (formation de caillots).

Pour soulager au maximum mes symptômes, j’ai adopté une routine qui m’a vraiment soulagée et j’ai envie de vous la partager dans cet article.

Ma routine

Vous allez peut-être vous dire que certains de mon conseils sont vus et revus. Mais mine de rien, ils fonctionnent. D’autres de mes conseils sont plus personnels, ils fonctionnent pour moi et peut-être pour certaines d’entre vous ! Dans cet article, je vais vous partager le combo qui m’a aidé au quotidien. Car, pour que les symptômes diminuent, il est important d’agir de façon globale.

Bien-sûr, cela est propre à chacun. Ce qui fonctionne pour quelqu’un peut ne pas fonctionner pour une autre personne. L’essentiel est de tester et d’apprendre à connaître son corps.

Alors voici comment je gère cela au quotidien :

Bouger

Jambes lourdes bouger

Je crois que c’est LA chose qui m’a le plus aidé à combattre mes symptômes : bouger.

D’ailleurs, quand je passe une journée sans bouger, je le sens directement. J’ai les jambes qui gonflent et qui me font mal.

Peu importe le sport : l’essentiel est de se mettre en mouvement pour relancer la circulation dans les jambes.

Ce qui m’aide le plus, c’est la marche. Sinon, je fais du pilates, du fitness, cardio training, aquagym… J’évite juste au maximum les exercices avec impacts (type sauts) et j’ai diminué les séances de running. Je privilégie le mix d’activités.

L’essentiel, encore une fois, est de trouver la ou les activité(s) qui nous convient(nent).

Mais bouger, ce n’est pas que faire du sport.

N’hésitez pas à bouger au maximum dans votre journée, ce sont les petites actions mises bout à bout qui font la différence :

  • prendre les escaliers plutôt que l’ascenseur.
  • aller faire des petites courses à pied (ou à vélo) plutôt qu’en voiture.
  • se lever toutes les 30min de sa chaise de bureau pour aller chercher une tisane, un thé ou un café ou pour aller à la photocopieuse ou juste pour se dégourdir les jambes.

Surélever les jambes

Une mesure que j’ai mise en place récemment mais qui a littéralement changer ma vie (oui oui) : surélever mon matelas.

Avant, le matin, je me réveillais déjà avec des mollets super gonflés. Pour vous faire un dessin, je ne voyais pas mes muscles, mon mollet était complètement droit, aucune forme.

J’ai tout simplement placé un coussin traversin en-dessous de l’extrémité de mon matelas. Cela permet au sang de mieux circuler durant la nuit.

Il existe des dispositifs spéciaux à placer sous les matelas ou même des matelas qui s’inclinent. Personnellement, je n’ai pas les moyens pour le moment, donc le coussin fait bien l’affaire 🙂

Maintenant, quand je me lève le matin, je redécouvre mes mollets et je me rend compte que j’ai du muscle ^^

Les poches de gel froides

A l’époque où j’avais des douleurs à la limite du supportable, notamment l’été en cas de fortes chaleurs, je plaçais une poche de gel au congélateur. Puis, j’enroulais une serviette autour et je la posais sur mes mollets.

Cela me soulageait énormément ! Il existe aussi des crèmes gel à placer au frigo qui peuvent bien dépanner.

Je vous conseille notamment la crème Gel Jambes légères de Rap Phyto, je vous en avais parlé dans mon article sur la cellulite. Le gel Ginkor Frais est également pas mal. J’ai récemment vu sur le site d’Aroma Zone, l’Emul’gel de soin Bio qui m’a l’air vraiment bien, je pense que je le testerai cet été.

En règle général, le chaud froid fonctionne bien pour relancer la circulation. Vous pouvez aussi faire le fameux coup du jet d’eau froide à la fin de votre douche, en partant des pieds vers les cuisses.

Les massages

Une solution très très efficace : les massages.

Il existe plusieurs types de massages, je vais vous en partager 3 :

Les massages drainants lymphatiques :

J’ai essayé une séance il y a quelques semaines et cela m’a fait un bien fou.

Il existe plusieurs types de massages drainants, j’ai testé la méthode Renata Franca. Il s’agit d’une technique de massage drainant remodelage.

La praticienne (ou le praticien) utilise une pression ferme et un rythme rapide. Le massage est réalisé sur tout le corps sauf le visage : jambes, ventre, bras, dos,…

Les bénéfices sont nombreux :

  • réduit les oedèmes
  • active la circulation sanguine
  • améliore le réseau lymphatique
  • détoxifie
  • élimine la rétention d’eau, réduit la peau d’orange
  • réduit les ballonnements

Bien-entendu, pour ressentir les effets bénéfiques, il faut combiner les massages à une bonne hydratation et une bonne hygiène de vie (alimentation, activité physique, sommeil, bien-être…).

M Beauty Expert Massages Drainants
M Beauty Expert Massages Drainants
Ces photographies sont la propriété de M Beauty Expert. Il ne s’agit pas de mes avant-après mais de ceux de ses clientes.

J’ai testé cette technique chez M Beauty Expert à Voglans (entre Aix-les-Bains et Chambéry) si jamais vous êtes du coin. Elle pratique également sur Lyon. Malika est une ancienne infirmière qui s’est formée aux techniques bien-être. Elle est très professionnelle et met en pratique son expertise avec beaucoup de passion.

Il est toutefois nécessaire de prévoir un certain budget pour suivre une cure de massages.

Malika conseille une cure de 5 séances pour commencer, puis, d’effectuer 1 massage par mois par la suite. Avec le temps, les effets perdurent et les symptômes s’atténuent. Bien-sûr, en adoptant une bonne hygiène de vie globale.

Le prix d’une séance d’1H s’élève à 150€. La cure de 5 séances s’élève à 650€ (soit 130€ la séance).

Quand je suis sortie de ma séance, mes jambes s’étaient clairement affinées et je me sentais vraiment plus légère ! Cela fait également beaucoup de bien au ventre, pour les personnes qui souffrent de problèmes digestifs (d’ailleurs je vous ferai un article à ce sujet un de ces quatre).

Les massages palper-rouler chez le kiné :

Jambes lourdes massage

Si vous souffrez du syndrome des jambes lourdes, vous pouvez également demander à votre médecin de vous prescrire des séances de massages chez un kiné. Certaines mutuelles remboursent les séances si cela relève d’un besoin médical et non esthétique.

Personnellement, mon médecin m’a prescrit des séances chez un kiné pour l’été, quand les symptômes se font vraiment ressentir.

Les massages effectués par le kiné sont différents des massages drainants. Le kiné masse les jambes uniquement. Plusieurs séances sont également nécessaires, mais, encore une fois, cela soulage mais ne traite pas la cause.

L’auto-massage :

automassage jambes lourdes

Le plus simple et le moins cher reste de se masser soi-même (ou de demander à son/sa partenaire de le faire ^^).

Pour cela, certaines huiles de massage toutes prêtes sont disponibles. Vous pouvez aussi utiliser votre gel fraîcheur : action 2 en 1.

Une huile essentielle est également conseillée pour booster la circulation sanguine. Il s’agit de l’huile essentielle de cyprès à diluer dans de l’huile végétale.

huile essentielle de cyprès

Les bas & collants de contention

Alors, oui, les bas de contention, c’est vraiment pas le côté glam que l’on attend. J’ai trèèèès longtemps négligé ce point. Car il faut le dire, c’est super “mémérisant“. Et quand on est jeune, on a pas envie de porter des bas de contention.

Mais, je suis arrivée à un stade où j’ai accepté d’en porter. Ayant un travail très sédentaire, je me suis faite une raison…

Fort heureusement, le marché des bas de contention à bien évolué depuis quelques années. Les fabricants font de gros effort pour proposer des collants de plus en plus discrets et féminins.

collants contention jambes lourdes

J’ai testé les bas de contention (qui arrivent au-dessus des genoux). Mais je n’aime pas du tout, cela provoque un effet garrot pas très confortable. J’ai donc demandé à mon médecin de me prescrire des collants. J’ai opté pour une gamme un peu plus chère que la gamme basique qui est plus discrète. Et honnêtement, on ne voit quasiment pas la différence avec des collants classiques.

Côté tarif, si vous prenez la gamme basique (collants assez épais couleur chair ou noire), tout est pris en charge.

Si vous prenez une gamme plus discrète et fantaisie, la sécurité sociale prend en charge une grande partie mais pas la totalité. Certaines mutuelles peuvent rembourser la différence.

Pour ma part, j’ai payé un supplément de 27€90 pour 2 paires de collants (la note totale s’élevait à 111€). Ma mutuelle m’a remboursé le surcoût.

Le siège de bureau

siège de bureau

Vous allez peut-être trouver cela bizarre que je vous parle de siège de bureau pour un problème de jambes lourdes mais vous allez comprendre pourquoi.

Je ne sais pas vous, mais, de mon côté, il m’est très difficile de ne pas croiser les jambes quand je suis assise sur une chaise.

C’est un gros réflexe que j’ai du mal à contrôler. La seule façon pour moi de ne pas croiser les jambes est d’être assise sur … un ballon.

Je vous avais déjà parlé du concept de chaise ergonomique dans un article. Il y a plusieurs années, mon patron m’avait proposé de changer mon siège de bureau et m’avait demandé ce que je voulais. Quand je lui ai dis que je voulais un siège-ballon, je vous laisse imaginer sa tête ^^

Mais ce type de siège m’a complètement changé mon quotidien au travail. Je l’avais choisi, au départ, pour mes problèmes de dos. Quand rester assis toute la journée, vous savez bien que ce n’est pas bon pour le corps.

Mais au final, le fait de devoir garder son équilibre et de garder son dos droit, oblige à ne pas croiser les jambes.

siège de bureau bloon paris
Bloon Paris

Quand j’ai quitté mon emploi, je suis repassée sur ma chaise de bureau à la maison et j’ai bien vu la différence. J’étais avachie et je croisais tout le temps les jambes. J’ai donc récemment opté pour un nouveau siège ballon que j’adore de chez Bloon Paris.

En plus, le fait d’être assis sur un ballon pousse à se lever assez régulièrement car c’est une position active. Le fait de rester gainer, de garder le dos droit, les pieds bien au sol, cela fait travailler les muscles profonds. Donc, on se lève un peu pour se dégourdir et hop, on se rassoit 🙂

L’hygiène de vie

Pour finir, comme je le disais plus haut, la routine anti-jambes lourdes repose sur un équilibre.

En s’hydratant suffisamment, en bougeant, en mangeant équilibré, en dormant convenablement… on arrive à diminuer les symptômes.

fruits rouges

Côté complément alimentaire, voici ce que je peux vous conseiller :

  • limiter le sel (pour limiter l’effet rétention d’eau, le sel attirant l’eau dans l’organisme).
  • s’hydrater suffisamment tout au long de la journée (1,5 à 2L d’eau de boisson par jour, cela comprend les tisanes, thé, café)
  • privilégier les anti-oxydants (pour la santé des parois des vaisseaux) présents dans les fruits (fruits rouges +++), légumes, fruits à coque…
  • équilibrer les lipides : limiter les acides gras saturés et les produits industriels (riches en acides gras trans), privilégier les oméga 3 (oléagineux, poissons gras, huiles de colza/lin/noix), l’huile d’olive…
  • limiter l’alcool qui entraine une dilatation des vaisseaux

Le tabac est également à éviter car il est oxydant pour la paroi des vaisseaux.

Je n’ai pas vraiment de complément alimentaire à vous conseiller, je pense qu’une alimentation équilibrée est déjà suffisante.

Par contre, les plantes peuvent être de bon alliés comme la vigne rouge à boire en infusion par exemple.


Voilà, cet article touche à sa fin. J’espère que je vous aurai donné des clés pour améliorer votre quotidien.

Dites-moi en commentaire si vous souffrez vous aussi du phénomène des jambes lourdes. Avez-vous réussi à trouver votre équilibre ou non ?

Et si vous avez d’autres astuces à proposer aux lectrices, n’hésitez pas à commenter !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

quatre × 5 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.